Après la lecture de cet article, vous serez capable de:

  • définir le terme de webentrepreneur
  • comprendre les clés pour réussir le webentreprenariat
  • éviter les erreurs que tout débutant commet

Depuis maintenant plus de 4 ans, je travaille sur mon entreprise. J’ai découvert le monde de l’infoprenariat (je vous explique plus bas). Une industrie très immature, car jeune, elle commence à se professionnaliser. Petit à petit, on se rend compte qu’il est temps de délivrer des produits de qualité. On découvre que gagner de l’argent va avec gérer de l’argent. Qu’il y a des lois et des optimisations fiscales à faire. Bref les entrepreneurs du web s’organisent.

J’aimerais donc durant cet épisode vous parler du monde du webentreprenariat. 

– Si vous vous posez des questions sur ce business. 

– Que vous êtes intrigué, voire intéressé

Je vous conseille d’écouter cet épisode qui vous donnera les clés de la réussite et les erreurs à ne pas commettre.

comment devenir un webentrepreneur

C'est quoi un webentrepreneur ?

Le Larousse ne donne pas une définition qui me convient. Je tente donc la mienne.

Un entrepreneur est une personne qui travaille individuellement ou en équipe à créer de la valeur pour ses clients. Ils offrent différents types de produits. Le webentrepreneur possède les mêmes caractéristiques tout en axant son business sur le web.

Que vend en webentrepreneur ?

Le webentrepreneur vend plusieurs types de produits en ligne.

  1. Les produits physiques
  2. Les produits numériques
  3. Les produits de service/coaching
  4. Des produits qui ne sont pas les siens 😉 oui oui… Certains disent que c’est magique.

1/ Les produits physiques

Vous connaissez très bien cela. Il s’agit de l’industrie classique.

Prenons l’exemple de Katee Boucher et de son site https://kassiopeiaboheme.com/ où elle vend des sacs à main et des portefeuilles pour les femmes.

Elles utilisent tous les codes des webentrepreneurs.

Regardez ceci.

Ce site n’est pas simplement une vitrine, c’est un outil de vente. Et c’est ici que se situe toute la différence. 

Un webentrepreneur utilise le web pour vendre.

2/ Les produits numériques

Il y a ici une majorité de cette industrie. Principalement, l’infoprenariat. Le principe est de vendre de l’information en ligne. Industrie qui fait des millions. Sur le site de Learnybox, leader francophone comme plateforme tout-en-un, on peut lire plus de 180 millions d’euros de transaction. Rien que çà !

Le principe est extrêmement simple. On se fait connaître via les réseaux sociaux. Principalement par de la pub sur Facebook. On envoie les personnes vers un « cadeau », un aimant à client. Il vous offre un ebook, un pdf, une microformation. Ensuite vous tombez dans un tunnel de vente (via mail, retargeting et tout plein de techniques de vente en ligne). 

De là, vous tombez sur une page de vente, souvent kilométrique, avec au bout de la page, l’offre.

Vous pouvez trouver des plateformes de formation comme Udemy.com, Tuto.com qui vendent exclusivement des formations en ligne.

Bref tout ce qui se vend en ligne et ne se traduit pas par un produit physique.

3/ Les produits de service

Dans cette partie, vous allez retrouver tous les webentrepreneurs qui vendent leurs compétences en ligne et/ou en présentiel. Le chaman digital fait partie de cette catégorie. Même si nous vendons de la consultance en présentiel. La quasi-totalité de nos clients travaillent avec nous à distance via des entretiens en webconférence. Nous avons mis en place une structure via un outil qui s’appelle Wimi (produit français) qui centralise tout le travail avec nos clients. Nous pouvons donc transférer des documents, des images et des vidéos. Créer des plannings et des todo list. 

Le coaching à distance est aussi de plus en plus utilisé. Notre amie Maï-Lan Ripoche Les guerriers pacifiques par exemple travaille en présentiel, mais aussi énormément à distance.

4/ Les produits qui ne sont pas les tiens

Il y a  toujours eu des revendeurs dans tous les secteurs. Dans l’industrie du web, cela s’appelle dropshiping et affiliation. On pourrait aussi y placer les gens qui mettent de la pub sur leur blog. Voire même les influenceurs. Ce sont des entrepreneurs du web qui vendent des produits qu’ils n’ont pas conçus. Ils sont cependant rémunérés pour la pub qu’ils font.

Le dropshipping est une technique qui permet de créer un site de vente de sacs à main (comme Katee par exemple) qui ne sont cependant pas créés par eux. Ils font le lien entre le producteur du sac (souvent des Chinois avec des produits de contrefaçon, de simples copies) et l’acheteur. Ils empochent entre les deux une commission sur la vente.

Il y a un gros débat sur cette niche de l’industrie du web. Allez vous promener sur Google pour vous faire votre propre avis.

Comment devenir un webentrepreneur ? Qui réussit....

En effet, la partie « Qui réussit » est très importante. Comme je l’ai dit dès le départ, c’est une industrie jeune où il est possible de vivre confortablement de sa passion. 

De là, à ce que des requins et des manipulateurs prennent d’assaut le marché, il n’y a qu’un pas. Devenez riche en 15 jours. Gagner 10000 euros/mois sans produit, sans idée… Il en existe des dizaines et des dizaines. Et que dire des coachs Highticket qui vous fourguent un accompagnement au prix fort pour souvent au bout du chemin la moitié voire aucune solution.

Je vais donc vous proposez à travers la lecture de 4 articles de blogs (référence tout en bas de cet article) les astuces et les pièges à éviter.

Les astuces pour réussir dans le webentreprenariat

Selon le site de Numelion

Selon Madyness

Selon Payfacile

Et pour terminer et faire une synthèse, je vous propose l’article de Conseils Marketing qui donne 3 conseils très intéressants et 3 pièges à éviter

Les pièges à éviter

En résumé

Ces points sont juste essentiels. Certainement la vision de votre projet et le business plan. Le premier va clarifier votre discours. Il va vous permettre de franchir tous les obstacles. Voir une vision, une mission de vie. Connaître son why vous donnera la force de dire « non » à des projets qui vous en éloigneraient.

Le second est indispensable quand on veut vivre de sa passion. Construire un business passe aussi par une optimisation de son temps et de son argent. Il faut donc anticiper sa trésorerie et adapter son business plan en fonction des retours clients.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Les liens vers les articles:

Catégories

Faites nous connaitre, vous serez béni sur 10 générations 😉

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Une question? Une demande?

Découvrez aussi notre podcast

De venir entrepreneur, c'est aussi soigné son énergie.

infographie mental et corps