Mais vous êtes-vous déjà posé la question sur l’histoire du capteur de rêve ou encore dreamcatcher qui orne notre maison, notre chambre ou celles de nos enfants ? Comment ça marche et quelle est l’origine de cette objet? Sa fonction est d’être utilisée pour contrôler son sommeil. L’objet filtrerait les cauchemars envoyés par les esprits et conserverait les rêves. On sait aussi que ça vient des Amérindiens. Depuis bien longtemps, je suis attirée par ce genre d’objet. Quand j’étais toute petite, ma maman en avait un dans sa voiture. Il était blanc. C’est vrai que j’ai baigné dans un univers multi-culturel, statues indiennes, masques africains au mur, styles vestimentaires cowboys. J’ai même porté des Bolos (cravate cowboy), des santiags (bottes de cowboy). C’est une autre histoire! On voit partout des capteurs de rêves et particulièrement cette année dans tous les magasins de décorations (Maison du monde, Claires, …). Il y en a beaucoup avec un centre brodé, comme un napperon de nos grands-mères, en blanc avec de magnifiques plumes blanches qui pendent en dessous.

Quel est l’origine?

À l’origine de sa fabrication, le capteur de rêves, ou « dreamcatcher », est composé d’un cerceau, principalement en saule, d’un réseau de fils de la forme d’une toile d’araignée comportant un trou au centre et de nombreuses décorations, comme des plumes ou des perles.

La 1ère légende

La première conte l’histoire d’un Amérindien qui partit à la chasse pour aller chercher le repas pour ses frères et soeurs. A la recherche d’un orignal (une sorte d’élan), il traversa rivières et fleuves sans rien apercevoir à chasser. Il décida alors de partir vers une montagne. En chemin, il aperçut une grotte immense et y entra plein d’espoir. Dans la grotte, il sentit un esprit malveillant ; c’est alors qu’une bête horrible surgit. L’homme sursauta et s’enfuit terrorisé. Le soir même, il n’arriva pas à trouver le sommeil. Dès qu’il s’endormait, il voyait la bête prête à le dévorer. Nuit après nuit, l’homme ne pouvait plus dormir paisiblement. Une nuit, l’homme se leva après un cauchemar et partit vers la forêt. Exténué, il s’endormit sur un sol couvert de branchages. A son réveil, l’homme était impressionné ; il n’avait fait aucun cauchemar. Il aperçut alors une toile d’araignée où perlait la rosée du matin. Il recommença alors chaque jour et raconta cette histoire à son peuple, qui adopta la même technique. J’adore ce genre d’histoire je trouve que ça rajoute une dimension en plus à ce capteur de rêve. Vous pourriez la raconter à vos enfants.

La 2ème légende

La seconde légende est bien plus spirituelle. Un jour, un vieux chef lakota, une tribu amérindienne, eut une vision au sommet d’une montagne. Sous la forme d’une araignée, l’esprit farceur et sage d’Iktomi lui apparut. Tout en lui parlant des cycles de la vie, l’araignée tissa sa toile dans le cerceau en saule du chef décoré avec des poils de chevaux, des plumes et des perles. A propos des cycles de la vie, Iktomi expliqua que des forces opposées étaient toujours présentes. Selon lui, les forces positives pousseront toujours l’Homme vers la bonne direction, contrairement aux forces négatives qui le feront souffrir. Ces forces influencent l’homme dans sa relation d’harmonie avec la nature. Une fois son discours terminé, l’araignée donna le cercle, le premier capteur de rêves, au chef lakota. Selon l’esprit, la toile filtrerait les bonnes idées permettant ainsi aux gens de les exploiter. Ainsi, selon la légende, le dreamcatcher contiendrait la destinée du futur de son détenteur.        

Comment ça marche?

Pour mes enfants je l’ai mis à la fenêtre. Essayez d’en acheter un sans rien au milieu de la toile. Car c’est là que le cauchemar va se trouver une fois pris au piège. Pour le nettoyer j’ouvre la fenêtre et je le secoue. Ensuite le cauchemard s’envole et il disparaît. je le fais en présence de mes enfants. Je laisse toujours le capteur de rêve à la fenêtre car le soleil et la lune peuvent aussi le nettoyer et le recharger. Pour les adultes, le mien est dans la salle à manger près d’une baie vitrée donc ça se purifie tout seul. J’espère que ça vous a plu, n’hésitez pas à me donner vos avis et surtout votre expérience avec celui-ci. La Louve. Mais vous êtes-vous déjà posé la question sur l’histoire du capteur de rêve ou encore dreamcatcher qui orne notre maison, notre chambre ou celles de nos enfants ? Comment ça marche et quelle est l’origine de cette objet? Sa fonction est d’être utilisée pour contrôler son sommeil. L’objet filtrerait les cauchemars envoyés par les esprits et conserverait les rêves. On sait aussi que ça vient des Amérindiens. Depuis bien longtemps, je suis attirée par ce genre d’objet. Quand j’étais toute petite, ma maman en avait un dans sa voiture. Il était blanc. C’est vrai que j’ai baigné dans un univers multi-culturel, statues indiennes, masques africains au mur, styles vestimentaires cowboys. J’ai même porté des Bolos (cravate cowboy), des santiags (bottes de cowboy). C’est une autre histoire! On voit partout des capteurs de rêves et particulièrement cette année dans tous les magasins de décorations (Maison du monde, Claires, …). Il y en a beaucoup avec un centre brodé, comme un napperon de nos grands-mères, en blanc avec de magnifiques plumes blanches qui pendent en dessous.

Et vous, avez-vous un dreamcatcher?

Belle journée la Louve.