Pourquoi la formation est une opportunité pour votre entreprise en 2019?

Le podcast pour les entrepreneurs, les dirigeants et les responsables d’association qui veulent plus de visibilité, plus du business grâce au numérique.

Un podcast décapant 100% belge.
Interdit au personne sensible!
7h03 Vous revenez d’un voyage au Québec. Vous avez la tête bien dans le cul comme on dit.
Le jet lag vous a mis KO. Pour tenir vous êtes à votre 2 ème café.
Le premier est resté oublier derrière vous pendant que vous dormiez sur les toilettes.
L’oreille gauche siffle encore de l’excellente isolation acoustique des avions de la belgian Airlines.
Et là Vous vous dites:  Pourquoi suis-je parti si loin pour me former. Merde!
Parlons peu parlons bien. Parlons du « Pourquoi la formation est-elle un produit pour votre entreprise en 2019? »
Pour ceux qui ne le savent pas, derrière le chaman digital se cache Kathleen ma femme qui écrit le blog et moi David qui enregistre le podcast.
La louve et l’ours.  Nous sommes sur iTunes Spotify, Google podcast….
Chaque semaine un podcast et une infographie pour le résumé sur notre site  www.lechamandigital.com.

Pourquoi vais-je vous parler de formation?

Depuis j’ai toujours été dans une relation « je t’aime/je te déteste » avec l’école.
La façon d’apprendre à l’école ne me convenait pas. Très rebelle, j’ai toujours penser que l’on pouvait changer l’école.
Non pas à petite échelle mais en masse. J’ai donc pris le chemin de l’école durant 20 ans. On dit que je suis têtu!
J’ai essayé de bousculer le système. Enseignant, puis directeur pour devenir formateur d’enseignants.
J’ai formé plus de 1200 personnes sur les 3 dernières années de ma première vie professionnelle.
Jusqu’à 27 membres du personnel et plus de 1000 parents à gérer.
Pourtant j’ai échoué. Comme de très nombreux passionnés d’ailleurs. Le système m’a détruit, broyé, massacré!
Trop de combat en interne, trop de divergence d’opinion , trop de tout.
Je me suis alors choisi pour ne pas sombrer dans une dépression profonde. moi 2m04 120 kilos détruit par l’Ecole. J’ai mis un genou à terre.
Jusqu’au jour où j’ai décidé de créer mon entreprise avec ma femme. Au début en voulant effacer mon passé car encore trop douloureux.
Je ne me suis pas orienter vers la formation. Petit à petit, le temps soignant les blessures.
J’ai décidé d’attaquer le système autrement.
De l’ubériser. Après tout, je suis libre dans a boite. Je fais ce que je veux.
Oh je ne suis pas le seul. Aussi incroyable que cela puisse paraitre, il n’y a que le système scolaire qui ne le voit pas.
Comme les chauffeurs de taxi avant l’arrivée de Uber. Ils étaient les rois.
Et puis boum, le client en a eu marre et a choisi un sytème plus performant, plus pratique avec un service à la clientèle qui va jusqu’à pouvoir évaluer le service et le client.
Une révolution. Vous ne voyez pas ce qui arrive?
UDEMY, TUTO.COM, ELEPHORM, KOKOROE. Toutes ses plateformes n’ont de cesse de progresser.
Les formateurs sont évalués sur leur niveau pédagogique, sur leur capacité à transmettre leur savoir, savoir-faire voire savoir-être.
Pour le moment vidéo, audio, jeux sont omniprésents.
Bientôt la réalité virtuelle. Un mélange sous le modèle du blended learning (hybridation de la formation en ligne et en présentiel)
A cela s’ajoute maintenant le mouvement des infopreneurs.
Des personnes qui vendent leur compétences tout en améliorant véritablement leur condition financière.
Je reviens du Québec. Nous étions plus de 20 entrepreneurs du web.
Certains vendent pour des millions d’euros tout en changeant le monde. Vous ne le croyez pas. C’est ok.
Je vous laisserai le découvrir par vous même.
Malheureusement si vous êtes entrepreneurs, dirigeants ou responsable d’association, vous allez louper cette nouvelle économie.
Le potentiel commercial est énorme. Former votre personnel en interne par des internes.
Former vos clients pour gagner du temps au SAV et fournir un vrai service premium.
Ou tout simplement vendre vos compétences à la planète entière.
Là vous allez me dire que c’est l’école, l’université et les institutions qui vont se charger de cela. Oui. vous avez raison. Et non vous avez tort… ils n’en sont tout simplement plus capable. Ils ont loupé le train. Vous en doutez. Le monde a accéléré et l’école ne peut plus suivre. Vous en doutez? Ok?
Et si nous écoutions ensemble ceci.
C’est la piste audio d’une vidéo Youtube de la chaine ROUGEVERTBLEU. Guillaume m’a autorisé à la diffuser. Ecouter jusqu’au bout c’est édifiant.
Idriss ADERKANE dit dans son nouveau livre L’âge de la connaissance
« Comme la connerie, notre connaissance est infinie. Tout le contraire de notre système actuel fondé sur les hydrocarbures, dont la source finira inexorablement par se tarir. Ainsi, l’économie de la connaissance nous assure un développement durable. Une révolution !
Nelson Mandela a dit  « L’éducation est l’arme la plus puissante que l’on puisse utiliser pour changer le monde. »
Dans un monde est VUCA. Volatile, incertain, complexe et ambigu. Nos repères bougent très vite. L’école à louper le virage. Elle ne prépare plus nos jeunes au monde des adultes.
Comment pourrait-elle construire les adultes de demain quand les enseignants vivent encore au 20 ème siècle et forment nos jeunes aux matières du 19 ème siècle?

Les compétences mentionnées dans tous les référentiels (rapport OCE):

  • collaboration,
  • communication,
  • compétences liées aux technologies de l’information et des communications (TIC),
  • habiletés sociales et culturelles, citoyenneté.

Les compétences identifiées dans la majorité des référentiels :

  • créativité
  • pensée critique,
  • résolution de problèmes,
  • capacité de développer des produits de qualité et productivité.
Ou se trouve l’apprentissage de l’empathie, de l’intelligence émotionnelle, ou apprenons nous la flexibilité? Comment se construire une culture générale quand vous apprenez des notions que nous trouvons simplement par mot clé sur Google?
J’y vois là une formidable possibilité opportunité économique écologique que de nombreux entrepreneurs ont bien compris!
Ecrivain, formateur, infopreneur, formateur, coach, thérapeute, menuisier, plomber, musicien, passionnés de café, de thé, de permaculture… Tous ont la possibilité de vendre leur compétences, leurs savoirs.
Cela va même plus loin! Connaissez-vous
– Cheikh Ay N’daw et son école Sufi School où il apprend au Sénégal en éveillant les consciences de ceux qui travaille cette terre pour que l’homme évolue en parallèle avec l’évolution de la société.
– La khan Academy dont l’histoire est juste géniale. Allez je vous la raconte rapidement
Se former pour former les autres. Vendre ses compétences, son savoir. Avoir un vrai impact sur des milliers de gens et améliorer l’humanité.
L’argent au service d’une économie de la connaissance.
Il faut de l’argent pour faire bouger le monde. Pour acheter les forets qui protègent nos derniers grands singes. Il faut de l’argent pour développer la production d’énergie verte. Pour créer son espace de permaculture. Alors allons vers cette économie de la connaissance. Changeons le modèle. Avec ou sans l’école.
C’est une vraie opportunité pour vous, votre entreprise et l’humanité. Formez-vous. Formez les autres. ET développer un nouveau modèle d’affaire.
C’était David pour le chaman digital. Si ce podcast vous a plus n’hésitez pas à mettre 5 étoiles et un commentaire. retrouvez nous sur Facebook/instagram et linkedin le chaman digital. Et surtout n’oubliez pas de la partager
Matériel utilisé: Micro Blue Yeti, logiciel Audition, Macbook pro 13 » 2014
Musique utilisé sur Artlis.io

1 réflexion au sujet de “Pourquoi la formation est une opportunité pour votre entreprise en 2019?”

  1. Très intéressant David,
    Je te rejoints à 100 % par rapport à l’école qui se retrouve dépassée dans notre société en constante évolution. La formation en ligne est une mine d’or tant pour celui qui forme que pour celui qui se forme! Mais la difficulté qui ressort de ce système d’apprentissage, c’est de pouvoir discuter, échanger, se motiver les uns les autres, ce que l’on peut retrouver dans une formation en présentiel. Pour moi, c’est l’association des deux formes de formation, en ligne et en présentiel, qui permet a l’étudiant de réellement retirer de celle-ci toute sa puissance. C’est là que réside le challenge des futurs formateurs, permettre à l’être humain de profiter de cette mine d’or tout en conservant les relations humaines riches.
    Au plaisir cher David.
    PS: Merci à Kathleen pour l’écrit qui est un atout important pour une visuelle comme moi.
    Nathalie

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.